attrape_reves

Xavier-Laurent Petit, L'école des loisirs, 2009

"Ses cheveux longs, attachés en queue-de-cheval, la finesse de son visage, la couleur de sa peau, ce regard qui semblait en permanence s'échapper je ne sais où... Rien ne collait. Sans parler de ce prénom que personne n'avait jamais entendu. Non seulement le nouveau n'est pas d'ici, mais il était aussi bien trop différent de tout ce qu'on connaissait. Et cette différence-là, tout le monde l'a ressentie à l'instant même où Chems a mis les pieds en classe."

Louise va se sentir irrésistiblement attirée par cet inconnu et vouloir comprendre qui il est et où il vit. Cela sera le début d'une belle histoire entre eux. Mais, elle entend rester discrète car au village on n'aime pas les étrangers. Ainsi, au lycée, elle fait comme si elle ne le connaissait pas plus que ça. Ses amis ne se rendent pas compte qu'ils considèrent Chems de la même manière que ceux de la ville les considèrent, eux, ceux de village, c'est-à-dire comme des attardés, des bouseux et des sauvages...

Qui leur dit que Chems ne tient pas autant, voire plus, à cette vallée qu'eux qui y ont grandi et y vivent depuis toujours ?

C'est le second ouvrage de Xavier-Laurent Petit que je lis. J'avais auparavant dévoré Les yeux de Rose Andersen qui traitait de l'immigration à la frontière entre le Mexique et les Etats-Unis. Je partais donc avec des préjugés positifs et L'attrape-rêves ne m'a pas déçue ! Une fois ouvert, il me fut impossible de le lâcher, tant je tenais à connaître la suite des évènements et leur dénouement...